Intelligence artificielle

Intelligence artificielle Leave a comment

Une première mondiale une IA nommée PDG

l’intelligence artificielle prend le pouvoir

NetDragon Websoft Holdings Limited, entreprise chinoise décrite comme “un leader mondial dans la création de communautés internet”, a annoncé en août dernier que Tang Yu, “un robot humanoïde virtuel alimenté par l’IA”, avait été nommé PDG tournant de sa filiale phare, Fujian NetDragon Websoft Co., Ltd. Une première mondiale qui sonne surtout comme une belle opération de communication pour la firme basée à Fuzhou (sud-est).

Mais Tang Yu, avec sa coupe de cheveux impeccable et son veston cintré, n’est pas vraiment un robot au sens propre. Aucune chance de la voir déambuler dans les bureaux et saluer les collaborateurs. Il s’agit en fait d’un programme algorithmique alimenté par intelligence artificielle qui est censé rationnaliser les décisions.

Si ses créateurs lui ont donné un visage et une voix de femme, ces dernières se cantonnent à un écran d’ordinateur. L’entreprise explique, non sans une bonne dose de langue de bois, que la nomination de Tang Yu met en évidence la stratégie “IA + management” de la société et représente une étape majeure vers une “organisation métaverse”.

Intelligence artificielle

https://www.youtube-nocookie.com/embed/Yz8msEaBIJY

Tang Yu sera en charge de “rationaliser le flux de processus”“de rehausser la qualité des tâches de travail” et “d’améliorer la vitesse d’exécution”. Elle servira également de hub de données en temps réel et d’outil d’analyse pour soutenir la prise de décisions rationnelles dans les opérations quotidiennes, ainsi que pour rendre le système de gestion des risques plus efficace.

En outre, Tang Yu devrait “jouer un rôle essentiel dans le développement des talents et assurer un lieu de travail équitable et efficace pour tous les employés”. Bref, elle réalisera principalement des tâches automatisées.

En réalité, Tang Yu n’en est pas tout à fait à ses balbutiements. NetDragon a dévoilé ce personnage en 2017, lui confiant le poste de numéro 2 de l’entreprise. La société cherchait à l’époque à montrer à ses clients que l’intelligence artificielle pouvait être développée pour ses jeux, mais aussi être utile dans la vraie vie, par exemple en aidant l’entreprise.

Quant aux fonctions de PDG, elles ne semblent que symboliques puisqu’à notre connaissance, il n’est pas possible pour une IA d’être responsable juridiquement. Et donc de signer un nouveau contrat avec un partenaire, par exemple.

Une PDG qui travaille 24 heures sur 24

Mais est-ce que c’est réellement le robot qui dirige l’entreprise ? Oui et non, parce qu’évidemment, ce sont des humains qui programment le robot et qui peuvent à tout moment le débrancher. Ses pouvoirs ne sont donc pas illimités, mais une fois le programme lancé, la PDG robot travaille de façon presque “normale”.

intelligence artificielle
Electric car automated with big data

Elle est en mesure d’approuver, signer des documents, comme tout PDG, mais aussi de gérer des projets, évaluer les performances du personnel, et décider éventuellement de sanctions. “Tang Yu rationalisera les process, améliorera la qualité des tâches de travail et la vitesse d’exécution”, se réjouit NetDragon. L’entreprise met en avant sa rationalité et sa logique, car contrairement aux humains, elle n’a pas de sentiments. Le PDG robot présente l’avantage de travailler 24 heures sur 24, et tout ça, sans être payée.

Au moins, Tang Yu n’est pas gourmande en salaire et stock options : elle n’en touche pas 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SHOPPING CART

close